La conscience est dans le corps, au coeur même des cellules. Il arrive parfois que des éclairs de conscience pure nous traversent, une illumination, un sentiment de joie profonde. C’est notre nature profonde qui ainsi se manifeste à nous, venue du tréfond de nous-même, d’ailleurs, ou de partout. La conscience est dans la matière même en nous et en dehors de nous. Il faut, il faudrait pour la rencontrer traverser les couches de notre réalité, monde illusoire formé : du mental, notre intellect si habile à nous maintenir dans nos habitudes et nos pensées récurrentes; traverser la couche collante de nos émotions, tout notre monde affectif et la couche non moins épaisses de nos sensations spontanées faite de peurs et de toutes les craintes et mécanismes de survie accumulés dans notre histoire et celle de toute l’humanité.

Ces trois couches sont la parois de verre de notre bocal, elles nous protègent et enferment précieusement la conscience ou l’accès à la conscience qui lorsqu’elle nous atteint une poignée de seconde seulement nous ouvre les portes d’un monde de joie profonde où aucunes de nos préoccupations du quotidien n’a la moindre importance. Bien plus que cela, dans cette connexion, la magie opère, les obstacles se lèvent les uns après les autres, l’argent et tous les moyens nécessaires nous parviennent comme par miracle.



Inscrivez-vous

Rejoignez nous pour recevoir toutes les informations sur les cours et les massages.

Vous vous êtes inscrit avec succès !